Recette ayurvédique: crêpe de blé à la rose

Une recette de dessert moelleuse par vol ô vent

  • Recette de cuisine 3.00/5
3.0/5 (1 vote)
4 Commentaires
146
recette Recette ayurvédique: crêpe de blé à la rose

Temps de préparation:

Difficulté: Facile

Ingrédients (4 personnes):

,
Ce qu'il vous faut pour 15 crêpes:,
,
- 1 1/2 tasse de farine complète de blé,
- 1/2 tasse de sucre,
- 1/2 cuillerée à soupe de graines de fenouil*,
- 1/2 cuillerée à café de graines de cardamome* (j'ai utilisé du moulu),
- 1 cuillerée à soupe d'eau de rose*,
- 2 tasses de lait entier,
- 2 cuillerées à soupe de ghee fondu,
- 1 pincée de sel,
- ghee pour la cuisson,
,
,

Préparation:

Ah ! la douceur d'un après-midi d'automne soudain illuminé de gâteaux et de thé au lait !
Le froid et la pluie deviennent de sympathiques prétextes à se faire dorloter et à se régaler de sucreries sans culpabilité ! Cette recette de crêpe est à tomber et au risque de me répéter, la cuisine ayurvédique est merveilleuse !
On reste dans la simplicité
On touche à l'essentiel
C'est à chaque fois très bon et ça ramène à la source...
Un instant d'amour qui fait du bien.
1) Piler le fenouil. Éplucher les gousses de cardamome et piler les graines.
2) Mixer tous les ingrédients ensemble ou les écraser à la fourchette : la pâte doit avoir la consistance de la crème liquide. Laisser reposer 1 heure.
3) Cuire les crêpes dans une poêle avec un peu de ghee, comme des crêpes bretonnes.
 Je le manque avec quoi ?
Avec un thé au lait à la cardamome et la compote de roses de votre grand-mère, dans un sofa moelleux, en écoutant de la musique...
Ca fait quoi ?
Ca apaise, adoucit, humidifie, attendrit.
Ca nourrit la bonté, la tendresse, la patience infinies que nous recelons.
Comme un soupir : on dégonfle, on dépose,
on se pose. 
(*) fenouil : l'épice des femmes, souvent associée au cumin et à la coriandre, avec lesquels il partage des vertus équilibrantes pour Vata, Pitta et Kapha et des vertus rafraîchissantes. Il est excellent en digestif. Symbole de rajeunissement spirituel et de force (les gladiateurs en consommaient). Il passait aussi pour donner une vision perçante, probablement grâce à son action rafraîchissante. Il a une action stimulante sur la lactation des femmes, favorise les menstruations et possède une action rajeunissante sur les tissus reproducteurs féminins, aidant à lutter contre les fibromes, par exemple.
(*) cardamome : la graine des anges. Il en existe deux sortes principalement : la verte et la noire. La verte est meilleure pour le système rénal dont elle est le remède spécifique en médecine tibétaine ; elle est également plus utilisée en pâtisserie. La noire, plus grosse, camphrée et boisée, est le remède de la rate pour les Tibétains : on ne la trouve que dans les plats salés ou en remède (Dr Lobsang Drolma). En Inde, on trouve presque automatiquement la cardamome verte associée au lait, car elle en neutralise les effets négatifs. Elle annulerait aussi la toxicité de la théine et de la caféine, d'où le café turc (à la cardamome). Comme le camphre, le curcuma frais et le gingembre frais, elle contient du camphréol, une huile essentielle expectorante pour les poumons et rafraîchissante pour l'estomac. Elle donne une haleine douce et fraîche, quand on en mâche après les repas et réduit l'acidité. Carminative et stimulante, elle promeut la joie et la clarté, l'élan vers le subtil, et l'ouverture du coeur. C'est l'épice des amours vrais.
(*) eau de rose, eaux florales : si vous voulez bénéficier des propriétés de ces eaux, sachez qu'il est de plus en plus difficile de s'en procurer de véritables. Pensez à vérifier la composition : eau distillée de... Est la seule mention qui vous en garantisse l'authenticité. En Inde, on utilise surtout l'eau de rose et l'eau de fleur de pandanus mais aussi beaucoup d'autres, comme dans tous les pays où la distillation n'est pas l'apanage des industriels et où les fleurs ne sont pas polluées et rendues dangereuses par les pesticides, engrais, fertilisants, manipulations génétiques... Sur le site :www.latabledeslutins.com vous trouverez des eaux florales de fleurs sauvages réalisées par un passionné : sarriette, thym, romarin, lavande, bleuet... Ainsi que quelques autres trésors. Il existe aussi un Ayurveda des fleurs, longtemps avant le docteur Bach. 

Une portion (env. 170 g) :
Calories 211 kcal   Protéines 5,0 g   Glucides 33,5 g   Lipides 3,4 g  

Publié par

Ça a l'air bon !

Ajouter à vos recettes préférées

Cliquez sur le bouton 'Ajouter à mes recettes préférées' pour ajouter cette recette à votre carnet de recettes préférées.


Commenter

 

4 commentaires

yeux friands et bouche bée

Ne vous inquiétez pas Madame Pomana, je n'aurais jamais oser publier des recettes en me les appropriant aussi facilement !

Je renvoie la recette sur mon blog: www.volovent.blogspot.com

Sur ce blog, il y a une rubrique "recettes ayurvédiques". En cliquant dessus, vous tombez sur un ensemble de recettes issues de votre excellent livre "les plaisirs gourmands de la cuisine ayurvédique" où je cite clairement que toutes les recettes sont de vous et tirées de ce livre. J'ai de plus mis un lien pour pouvoir se procurer le livre. D'ailleurs beaucoup de bloggueuses ont craqué pour cet ouvrage car les recettes ont eu du succès.

Pareil pour mon nouveau blog: www.desyeuxalabouche.blogspot.com où j'ai repris certaines recettes. En-dessous de chacune d'entre elles je cite la source.

Je suis une passionnée de cuisine qui sait être respectueuse. En aucun cas j'aurais oser les faire miennes.

Si cela vous dérange (ce qui serait tout de même dommage, vu la qualité de votre livre) je supprimerai l'ensemble des recettes réalisées.

A vous de voir...

Bien à vous,

 

Vol ô Vent

 

Depuis la création de volovent

Invité

Bonjour Vol ô vent!De qui est donc cette recette? Et ces commentaires d'introduction? Et il y en a d'autres sur le site qui ont un petit air familier...

Florence Pomana auteure de "Les plaisirs gourmands de la cuisine ayurvédique"

vol ô vent

La cuisine ayurvédique n'est jamais compliquée, elle prône la simplicité .

Après avoir pilé les graines de fenouil et de cardamome, il faut mettre l'ensemble des ingrédients cités ci-dessus dans un mixer et pulser quelques instant pour amalgamer l'ensemble. L'utilisation d'un mixer n'est de loin pas indispensable, tout peut se faire dans un grand bol avec une fourchette en main  

Invité

Les explications concernant la preparation sont tres succintes. Doit-on comprendre qu'il faut tout metre dans un mixer et vogue ... ?

Ils ont envie d'essayer

 146Invité, Invité et 144 autres trouvent que ça a l'air rudement bon.