ROYALES BOUCHEES A LA REINE ET SA SAUCE FORESTIERE

Servir avec une bonne salade verte ou du riz pour un plat très complet

  • Recette de cuisine 4.83/5
4.8/5 (6 votes)
8 Commentaires
324

Temps de préparation:

Temps de cuisson:

Difficulté: Moyenne

Ingrédients (4 personnes):

Ingrédients pour environ 5 personnes :

2 rouleaux de pâtes feuilletées pur beurre (c’est bien meilleur)
Un peu de dorure : 1 jaune d’œuf mélangé à 1 petite cuillère à soupe de lait
Ou bien 5 croûtes feuilletées pour bouchées à la reine (en boulangerie ou rayon surgelé)

130 g de blanc de volaille
70 g d’épaule de veau (ou vous pouvez faire tout au poulet)
150 g de champignons forestiers aux choix : bolets, pleurotes, cèpes, girolles et des champignons de paris (vous pouvez rester sur un seul type de champignon)
15 g de beurre
40 g d’échalotes
5 branches de persil frais
1 bonne gousse d'ail
2 petites cuillères à soupe de vinaigre de Xérès
Sel, poivre

Ingrédients pour la sauce :

15 g de beurre
15 g de farine
120 g de crème épaisse ou plus selon texture
le jus d’ ½ citron pressé (un petit)
1 petit bouquet garni ou un cœur de bouillon de légumes
15 à 20 cl du bouillon de légumes
noix de muscade
1 jaune d’œuf (facultatif)
sel poivre

Préparation:



Préparation de la sauce :


Dans une casserole, préparer le roux blanc en faisant fondre à feu doux le beurre, dès qu’il est fondu (n’attendez pas que le beurre change de couleur auquel cas ce sera un roux brun), ajouter la farine et remuez avec un fouet pour que le mélange forme une pâte assez épaisse. Remuez jusqu’à ce qu’elle devienne légèrement granuleuse et laisser refroidir.

Il est préférable d'utiliser le roux froid pour lier la sauce avec le jus chaud pour éviter de faire des grumeaux.

En attendant, préparez le bouillon selon le mode d’emploi avec de l’eau et le bouquet garni ou le cœur de bouillon de légumes.



A feu doux, commencez à lier la sauce en versant progressivement le bouillon de légumes chaud dans le roux et mélangez lentement en même temps. Ajoutez la crème progressivement et laissez réduire un peu jusqu'à ce que la sauce nappe. Salez, poivrez et ajoutez de la noix de muscade à votre goût puis réservez.



Préparation de la garniture forestière à la viande :


Émincez les champignons après les avoir nettoyés puis pelez et hachez l'échalote, l’ail et le persil. Coupez la viande en petits cubes.



Dans une sauteuse faites revenir les champignons émincés à sec pour faire rendre un peu leur eau. A ce moment, ajouter le beurre, l'échalote, l’ail, le persil, salez et poivrez puis videz le tout dans une assiette.



Mettre dans la même sauteuse, la viande que vous faites revenir à peine puis déglacez avec le vinaigre de Xérès. Versez la sauce dessus puis ajouter les champignons forestiers et laissez mijoter pendant quelques minutes à feux doux en remuant de temps en tempsbien mélanger.



Vers la fin de la cuisson, vous pouvez ajouter un peu de jaune d’œuf mélangé avant à un peu de crème fraîche à la sauce.


Terminez avec le jus de citron et remuez doucement. Rectifiez l’assaisonnement de sel, poivre et noix de muscade.



Il faut obtenir un mélange ni trop liquide, ni trop épais et en quantité suffisante pour garnir les croûtes feuilletées.



N'hésiter pas à rallonger la sauce avec de la crème ou du bouillon si elle semble trop épaisse, si au contraire elle est trop liquide, ajoutez un peu de maïzena diluée dans un peu d'eau froide puis laissez épaissir sur feu doux en remuant jusqu’à une consistance voulue.


Préparation des vols au vent :


Préchauffez le four bien chaud au moins à 200 °C. (Th. 6).


Étalez les pâtes feuilletées et à l'aide d'un emporte-pièce (j'ai utilisé des petits moules à tartelettes), découpez 10 cercles de 8 à 10 cm de diamètre.


Avec un autre emporte-pièce plus petit (ou un petit verre à thé) de 5 à 6 cm environ, marquez fortement mais sans percer le centre de 5 cercles de pâte pour réaliser le couvercle.


Disposez vos 5 cercles non marqués sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé et posez à chacun un cercle « marqué » par-dessus en appuyant légèrement.



Badigeonnez de dorure le dessus des cercles de pâte « marquées » (je vous conseille de le faire avec un doigt de façon à ne pas toucher avec la dorure les bords des cercles et celui du tracé marqué, ce qui empêche le feuilletage de pousser).



Enfournez pour 15 à 20 min environ en baissant le feu à 160° C.



A la sortie du four, laissez tiédir avant de découper des petits chapeaux en suivant le marquage fait sur le haut des feuilletés pour faire les couvercles et de creuser l'intérieur des bouchées. Procédez délicatement à l'aide d'un petit couteau pointu.



Préparation des bouchées :


Faites chauffer les croûtes feuilletées dans le four à feu doux si nécessaire et/ou réchauffez la garniture si c’est froid.



Disposez dans une assiette un vol au vent et les remplir de garniture, puis replacez les chapeaux dessus et c’est prêt !



Servir avec une bonne salade verte ou du riz pour un plat très complet.



Le contraste entre le croustillant de la pâte feuilletée et l’onctuosité de la sauce forestière bien garnie et bien relevé, c’est un vrai régal en bouche !



http://lesgrandesgourmandisesdemaptitecuisine.over-blog.fr/





Une portion (env. 290 g) :
Calories 975 kcal   Protéines 17,3 g   Glucides 66,2 g   Lipides 66,2 g  

Publié par

Ça a l'air bon !

Ajouter à vos recettes préférées

Cliquez sur le bouton 'Ajouter à mes recettes préférées' pour ajouter cette recette à votre carnet de recettes préférées.


Commenter

 

8 commentaires

anna

bonne recette!

Pierre

on peut aussi rajouter des quenelles de veau en rondelles dans la sauce !!!

pichoupich

Tout à fait d'accord, il y a ce juste ce qu'il faut pour avoir une bonne recette !

Merci beaucoup

Invité

bon et simple ,comme jaime, merci

pichoupich

Merci houta et bonne journée à toi !

HOUTA

C TRES BON

pichoupich

merci !

anick

j'aime, j'adore même

Votes

Invité, Invité et 4 autres ont voté.
  • Recette de cuisine 4.83/5

4.8/5 (6 votes)

 =  6 votes

Ils ont envie d'essayer

 324Invité, suzycoo et 322 autres trouvent que ça a l'air rudement bon.